La majorité des inséminations effectuées par les vétérinaires se font avec du sperme fraîchement prélevé (> 70%).
La semence réfrigérée est de plus en plus utilisée pour l’insémination en France (et en Europe).  L’insémination intra-utérine au bon moment permet des résultats (fertilité et prolificité) quasi-équivalents à la semence fraiche (voir articles : suivi de chaleurs et insémination chez la chienne). L’insémination intra-vaginale est possible mais les résultats sont nettement moins élevés (<60% gestation, prolificité diminuée).
Les indications sont multiples : 

  • Envoi de semence en France et dans toute l’Europe pour une insémination dans les jours suivants
  • Conservation de la semence pour une insémination différée si le mâle n’est pas disponible. Exemple : 
    • 1ere insémination fraiche en présence du mâle
    • Prélèvement quelques heures après pour une 2ème insémination 24 ou 48 heures après
  • Evaluation de la survie des spermaotozoïdes (spermogramme détaillé)

La longévité du sperme canin est nettement meilleure entre + 4-8 °C qu’à 22 °C.
La motilité progressive du sperme non dilué conservé à 5 °C s’est révélée être de 0 % après 2 jours, alors que dans différents dilueurs spécifiques, elle a conservé > 60 % après 4 jours.

Rôle indispensable d’un milieu de conservation (dilueur)

Les dilueurs aident à protéger les membranes spermatozoïdes des dommages causés par les changements de température et les secousses pendant le transport, tout en fournissant de l’énergie et en stabilisant le pH et la pression osmotique.
De plus, la réfrigération diminue la dépense en énergie par les cellules spermatiques, augmentant ainsi la longévité des spermatozoïdes.
Des antibiotiques sont ajoutés à la solution finale pour protéger contre la contamination bactérienne.
Il existe différents dilueurs commerciaux, avec ou sans “protéine animale” : le choix est rainsonné en fonction de la durée de stockage, de la période de l’année lors des transports (chaud ou froid), et de la qualité de la semence (voir article : spermogramme).

Réalisation technique de la préparation et de l’envoi 

Le volume final (dilueur + semence) doit être proportionnel à la taille de la chienne, à la méthode d’insémination (utérine vs vaginal), à la quantité totale de spermaotozoïdes, et à la durée de conservation avant insémination. Un ratio standardisé (1/3) n’est pas toujours adapté !
Le sperme réfrigéré, avec un dilueur longue durée peut, s’il est d’excellente qualité à l’origine, conserver sa capacité fécondante exceptionnelement jusqu’à une semaine ou plus, mais la prolificité commence à diminuer considérablement à partir du 4ème jour, et les meilleurs résultats statistiques sont dans les trois premiers jours après la collecte par le vétérinaire.

Le sperme réfrigéré sera refroidit à 4°C progressivement : différentes méthodes existent (lentes ou rapides).
Il est recommandé de conserver le sperme étendu à 4-8ºC (au réfrigérateur) pendant au moins 2 heures avant l’emballage pour l’expédition, afin de vérifier à nouveau la motilité avant l’expédition pour confirmer la conservation et la compatibilité avec le sperme.

Le point crucial pendant le transport  est d’utiliser un “colis spécial” n’interrompant pas la chaine du froid pendant au moins 36 heures.
Différents colis existent, d’une simple bouteille thermos à la très populaire boîte en Neopor.

Semence réfrigérée reçue au CRECS en provenance de Pologne pour une insémination intra-utérine

Attention

Il est indispensable de respecter certaines conditions lors de la réfrigération. Le vétérinaire est le garant :

  • de l’identité exacte du chien après contrôle de son transpondeur électronique ou tatouage
  • du bon statut sanitaire du chien : absence de maladie potentiellement contagieuse par voie vénérienne
  • de la qualité de la semence avant réfrigération : il est très dommageable de recevoir une semence de mauvaise qualité pour inséminer (frais élevés pour le propriétaire de la femelle en pure perte, décrédibilisation de la technique)
  • d’une dilution adaptée à l’insémination (intra-utérine idéalement)
Le CRECS peut réfrigéré dans des délais rapide, et inséminer par voie intra-utérine (si suivi de chaleurs précis). 
error: Content is protected !!